Site artistique, réservé à un public averti et adulte, certaines images peuvent choquer.

Toutes les images sont protégées, toute reproduction est interdite sans l'accord de l'artiste.


Capter la ressemblance, c’était écarter les mots pour atteindre au corps enfin livré. L’image finit par tant ressembler à la femme qu’elle en vient à montrer ce que jamais son modèle ne saurait exhiber. La peinture n’exprime que l’espoir toujours déçu de contempler la femme imitant son image où elle s’abolirait en se faisant signe.

Alain Bonnand s’inscrit magistralement dans le courant minoritaire des peintres lucides, ceux qui mettent en lumière ce qu’on ne peut voir. Il n’illustre pas nos fantasmes, il en montre la seule réalisation possible. Il faut regarder ses œuvres comme on entend un mythe qui nous offre toutes les raisons de désespérer en même temps qu’il nous procure l’énergie souriante de poursuivre le rêve de notre vie.

 

Jacques Abeille.     Extrait de la préface du premier livre « « Vous avez dit bizarre ».